premiers ou seconds romans de la rentrée littéraire 2008, proposés par les libraires et offerts en pâture aux débat des lecteurs, dans l'ordre de mes préférences :

Bénédicte des Mazery, la vie tranchée : la censure pendant la guerre de 14-18
Yanick Lahens, la couleur de l'aube : Haïti dans sa misère et son exubérance
Philippe Honoré, l'obligation du sentiment : fulgurant, douloureux, magnifique
Fadela Hebbadj, l'arbre d'ébène : le monde hostile des blancs pour un enfant immigrant
Eugène Green, la reconstruction : fort, poignant
Delphine Bertholon, Twist : j'ai plus l'âge
Jean Mattern, les bains de Kiraly : on tourne en rond
Anne-Constance Vigier, la réconciliation : non