Merci à Graziella pour l'animation du groupe 4.
Les lecteurs sont toujours aussi attentifs et réactifs. Mais ce que je préfère c'est quand on n'est pas d'accord. Faut il dénoncer un texte parce qu'il n'est pas parfaitement écrit? Au risque de lui préférer une niaiserie bien fichue?
En tout cas, consensus général pour "puisque rien ne dure" et large discussion sur la spiritualité dans "les sabliers du temps", enfoncement général pour "la maison Tudaure" et clivage incompressible pour "la femme aux lèvres d'orange" (que je n'avais pas éprouvé le besoin de commenter).
On attend maintenant de savoir qui l'emportera entre Laurence Tardieu et Muriel Barbery ("l'élégance du hérisson"). Est ce qu'elles viendront nous voir?
http://www.armitiere.com