Patrick Juiff nous raconte l'histoire édifiante et pathétique de Kathy. Laissée par sa mère dans un foyer à 3 ans, on la trouve à sa majorité renouant avec sa famille comme s'il fallait qu'elle expie cet abandon dont elle n'a pu être que la victime. Un roman précédent "frère et soeur" abordait déjà les mêmes thèmes les mêmes descriptions d'une famille déglinguée, sordide, incestueuse. Je n'ai pas lu ce livre précédent mais celui ci, d'une trés eblle écriture, est quand même fondé sur l'outrance : jusqu'où pourrais je aller dans la descente aux enfers sur terre? Jusqu'où le filet de purin va t'il pouvoir couler le long des bras deKathy nettoyant la soue du cochon? Si, le texte passe par là. Quand j'en suis arrivé là j'ai rit, franchement, comprenant que l'auteur nous provoquait et que j'avais fini par me laisser prendre. Trés beau roman trés noir, trés déprimant, sauf si on prend le parti d'en rire. Mais gare à l'épilogue...

kathy